L’ail des ours, la plante sauvage qui remplace l’ail

/ avril 28, 2017/ Au jardin, Forêt nourricière

Aujourd’hui nous allons parler d’une plante sauvage qui est très facile de culture au jardin. Bonne alternative à l’ail pour les fainéants comme moi !

Si vous souhaitez mettre en place un jardin-forêt, vous ne pouvez pas passer à côté de cette plante ! Elle se multiplie toute seule dans son coin, une fois mise en place, vous n’avez pas besoin de vous en occuper, mis à part arracher quelques pieds certaines années pour aller reconquérir d’autres endroits du jardin !

Je trouve cela beaucoup plus simple que l’ail pour qui il faut planter les bulbes, récolter, replanter l’année suivante, ect. Là vous pouvez cueillir au gré de vos envies culinaires, uniquement ce dont vous avez besoin. Vous pouvez également sécher les feuilles et les broyer pour remplir des petits bocaux qui vous serviront quand la plante entre en dormance.

Le parfum est beaucoup moins fort et plus doux que l’ail ce que je trouve très agréable !

Sur cette photographie on voit l’ail des ours et de l’anémone sylvie, cette dernière est non comestible et très toxique, donc si vous cueillez en forêt faites très attention à ne prélever que de l’ail des ours car les endroits qu’elle affectionne sont les mêmes que beaucoup de plantes toxiques, et certaines plantes leur ressemblent comme deux gouttes d’eau ! C’est le cas par exemple du muguet et de la colchique ! En reniflant les feuilles vous ne devriez pas vous tromper car celles de l’ail des ours sentent l’ail, mais soyez prudents ! On ne cueille que ce dont on est vraiment sûr à 100% !

Riche en nectar et en pollen, vous allez faire des heureux au jardin, les insectes pollinisateurs en sont friands ! Elle a les mêmes propriétés que l’ail, donc elle peut également être utilisée comme plante médicinale, anti-parasitaire et antiseptique. Vous pouvez également la planter au pied des arbres fruitiers car elle apprécie les endroits ombragés et leur sera profitable !

Je viens de planter mon ail des ours au jardin, je vous en reparlerai plus amplement dès que j’en aurais assez pour commencer à récolter et faire sécher pour stocker !

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*